Piscine eau verte : 9 conseils pour s’en débarrasser

L’eau verte est le pire cauchemar des propriétaires de piscines. Surtout que ce phénomène se produit généralement aux beaux jours. Juste avant les premières baignades. Voici neuf astuces pour vite débarrasser sa piscine d’une eau verte, stopper la prolifération d’algues et retrouver une eau limpide et claire.

Sommaire

  1. Sortir de l’hiver par un traitement choc
  2. D’où vient l’eau verte ?
  3. Soyez réactif
  4. Agir avant les fortes chaleurs
  5. Eau verte en été : que faire ?
  6. Bien ajuster son pH
  7. Contenir sa concentration en chlore
  8. Contrôler la filtration de sa piscine
  9. Quand et comment bien utiliser un algicide ?

1. Un traitement choc après l’hiver retarde l’apparition d’algues

Effectuez d’abord une rigoureuse remise en service de votre bassin, dès les premiers signes de redoux.

Quel que soit le mode d’hivernage que vous aurez choisi, un traitement choc au chlore, dès la sortie de l’hiver, empêchera la prolifération précoce d’algues dans votre piscine.

Les algues peuvent revenir à tout moment, au cours du printemps et de l’été, dès que les températures commencent à grimper.

La chaleur est en effet la principale cause du développement des algues. Contrôlez fréquemment la température de l’eau, pour savoir quand et comment agir contre les algues, et éviter de voir votre belle eau bleue virer au vert en plein été.

2. Pourquoi et comment l’eau d’une piscine devient verte ?

L’eau verte provient d’algues qui se développent dans les piscines dès que la chaleur et la luminosité augmentent. Plus le mercure grimpe, plus votre piscine a des chances de virer au vert.

D’autres paramètres jouent sur la prolifération des algues. En particulier, le pH. Rappelons ici que le pH idéal pour une piscine se situe entre 7 et 7,4.

Enfin, les algues ont moins de chances de se développer dans un bassin régulièrement entretenu et désinfecté. Assurez-vous du bon emploi et de l’efficacité des produits que vous utilisez pour assainir votre piscine.

La filtration joue aussi un rôle prépondérant dans la limitation des algues : si celle-ci présente des dysfonctionnements, elle pourra favoriser le développement des bactéries et des algues.

Vérifiez donc, dès que possible, idéalement dès la fin de l’hivernage de votre bassin, que tous les filtres et toute la tuyauterie sont en bon état de marche.

eau verte piscine

Un pH mal ajusté et la chaleur favorisent l’eau verte dans les piscines

3. Réactivité : le meilleur moyen d’éliminer l’eau verte de sa piscine

Les algues de piscine précèdent le développement des bactéries. Agir vite contre les algues c’est rapidement retrouver une eau pure et sans danger pour les baigneurs. Certains indices indiquent la présence d’algues dans votre piscine. Apprenez à les reconnaître avant que votre eau ne devienne complètement verte. Les identifier vous fera gagner du temps et de l’argent : vous limiterez l’apport et la quantité de traitements curatifs.

Pour ce faire :

4. Les fortes chaleurs favorisent l’apparition d’eau verte en piscine

Les champignons et autres micro-organismes se développent rapidement dès que le mercure atteint et dépasse les 28°C. Voilà pourquoi, l’eau d’une piscine peut rapidement devenir verte en plein été.

Pour limiter l’effet stimulant de la chaleur sur les micro-organismes, on évitera de couvrir sa piscine dès que les températures auront tendance à grimper.

De même, plus une eau est chaude, moins les produits employés pour le traitement de l’eau sont efficaces !  Dès que votre eau dépasse durablement les 27°C, passer à une filtration H-24.

5. Se débarrasser d’une eau verte en plein été

Une eau verte en plein été est un vrai cauchemar ! Pas de panique ! Voici comment éliminer les algues qui ont envahi votre bassin :

Dans le cas d’un traitement combiné (choc et oxygène actif liquide), ou d’un traitement choc classique, l’eau redevient claire en quelques heures. Un traitement au peroxyde d’hydrogène sera plus long à agir : comptez au moins 48 heures pour retrouver une eau limpide. Revérifiez votre pH après cette phase de nettoyage.

6. Bien ajuster le pH pour limiter l’eau verte

Algues et micro-organismes apparaissent plus favorablement dans une eau au pH trop élevé, ou trop basique.

Idéalement, le pH de votre piscine doit se situer entre 7,0 et 7,2 pour limiter l’apparition et le développement des algues.

Dans tous les cas, maintenez un pH inférieur à 7,4. Pour une eau toujours équilibrée, effectuez un test pH une fois par semaine ; deux fois en période estivale. Vous pourrez l’ajuster plus précisément en cas de variations brusques. Utilisez pour cela un testeur électronique, des bandelettes pH ou réalisez un test colorimétrique.

L’eau de votre bassin doit être neutre (pH=7) ou légèrement basique (7<ph<8). Cette valeur dépend de la dureté de l’eau que vous utilisez pour remplir votre piscine. Votre eau sera plus ou moins dure selon sa teneur en calcaire.

7. Un bon taux de chlore ralentit le développement des algues

Les produits chlorés sont une pièce maîtresse dans l’entretien et l’équilibrage de l’eau de votre piscine. Le chlore désinfecte et permet de lutter contre la prolifération des algues et des bactéries.

Évidemment, il faut que les doses soient adaptées aux besoins et au volume d’eau de votre piscine.

Une teneur en chlore idéale est comprise entre 0,5 et 1,5 mg par litre d’eau. Contrôlez-la fréquemment, a minima une fois par semaine, voire deux fois en période caniculaire.

8. Une filtration performante pour limiter l’eau verte

Vous pouvez limiter la prolifération de bactéries et d’algues grâce à un système de filtration performant.

Aussi, votre système de filtration doit obligatoirement être adapté aux capacités et aux caractéristiques de votre piscine. Dans le cas contraire, une eau mal, ou insuffisamment filtrée, favorisera le développement des algues.

Pour rappel, vous devrez filtrer votre eau en continu à partir de 27°C pour éviter là encore de voir subitement verdir votre plan d’eau.

9. Purifier une eau de piscine grâce aux algicides

Souvent utilisés à des fins curatives, les algicides pour piscine sont beaucoup plus efficaces lorsqu’ils sont utilisés à titre préventif !

Ces produits n’auront qu’un effet très réduit sur une eau déjà colonisée par les bactéries.

Il est donc fortement recommandé d’agir en amont d’une eau verte et trouble : ces produits anti-algues peuvent être associés à d’autres désinfectants chimiques.

La majorité des produits associés aux traitements chocs des piscines, comme le chlore ou le brome par exemple, sont considérés comme des anti-algues. Utilisez votre algicide une à deux semaines après votre chlore-choc.

Assurez-vous d’abord que les algues ne sont pas dues à une filtration défectueuse ou à un pH déséquilibré. Auquel cas, il vous faudra d’abord rectifier ces paramètres avant d’utiliser votre anti-algue.

Là-encore, n’utilisez que les doses recommandées par les fabricants. Attendez que l’eau redevienne claire pour passer au nettoyage du bassin.